logo sophie.png

LA FONDERIE AU SERVICE DES ARTISTES

sofibourcier@gmail.com

06 81 09 20 01

"MADE IN PORTONVILLE"

logo sophie.png

La Fonderie de Portonville se veut être véritablement au service des artistes.
Elle a été créée par Sophie Bourcier en 2006, au cœur de l'ancien moulin de Portonville, un petit paradis empreint de sérénité, entre les arbres et la rivière, à une heure de Paris.

Du moulage à la patine, toutes les étapes de la réalisation des bronzes sont effectuées à la Fonderie de Portonville, rien n'est sous-traité. 

A la fonderie de Portonville,
nous ne sommes que deux, par choix."

Sophie et Florence mettent un point d'honneur à préserver "l'âme" des sculptures. Elles s'attachent bien sûr à rester fidèles à l'oeuvre originale, mais aussi à l'intention de l'artiste.

"La réalisation d'un bronze commence par la rencontre avec l'artiste.

Pour moi, c'est une étape aussi importante que toutes les phases techniques qui vont s'enchaîner ensuite.''

À l'issue des nombreuses étapes qui aboutissent au bronze, la sculpture ne sera passée qu'entre quatre mains, il n'y a pas de déperdition.

Un bronze, c'est une oeuvre d'équipe,
je dois comprendre l'intention de l'artiste, ressentir la sculpture, me l'approprier."

Alors, je peux commencer à travailler, et souvent j'ai l'impression que mes mains sont raccordées au cerveau de l'artiste.

Florence, qui travaille avec moi, s'approprie et ressent elle aussi les sculptures.

 

Je suis toujours disponible pour les artistes qui réalisent leurs premiers tirages en bronze,  je les conseille volontiers sur les retouches de cire, la patine,  ou le soclage.

LA FONDERIE DES FILLES, UN LIEU MAGIQUE
À 1 HEURE DE PARIS

logo sophie.png

En arrivant à la fonderie de Portonville, vous entrerez dans un petit paradis de verdure, au bord du Loing, à 1 heure de Paris.
L'endroit est toujours calme et l'ambiance bienveillante.

L'atelier est vaste et lumineux, les artistes y sont à l'aise lorsqu'ils viennent retoucher une cire ou imaginer un soclage avec Sophie et Florence.

Sophie Bourcier a commencé sa carrière loin de la fonderie, dans les rouages des grandes entreprises en tant que contrôleuse de gestion puis directrice financière.

À 30 ans elle se met à sculpter.
À 40 ans elle s'installe au Moulin de Portonville pour y créer sa fonderie, elle y fabrique elle-même ses fours, ses établis et une bonne partie de son équipement.